Grand Nancy

Tribune libre du Groupe « la gauche du Grand Nancy »

Grand Nancy grand-nancy-actu-n69

 

Contribution au registre de l’enquête publique relative à la mise en place de la ligne 2 de transport en commun en site propre (TCSP)Groupe de la Gauche du Grand Nancy – 20 janvier 2010

Intervention sur la descente de Frocourt par Hervé FERON, député, conseiller communautaireSéance du conseil communautaire du 25 septembre 2009

Intervention sur la Maison de l’habitat et du développement durable du Grand Nancy par Chaynesse KHIROUNI, conseillère communautaire  - Séance du conseil communautaire du 25 septembre 2009

 

  

 

AVRIL 2013 : A quand une Renaissance économique au Grand Nancy ?

MARS 2013 : Un réseau STAN 2013 qui nous roule mais ne nous transporte pas

MAI 2012 : Le budget du Grand Nancy : pour 600 millions d’euros, t’as plus rien !

JANVIER 2012 : 2008-2011 : le bilan de mi-mandat insuffisant du Grand Nancy

OCTOBRE 2011 : Nancy, la Belle endormie ?

JUILLET 2011 : L’agrandissement du Grand Nancy : beaucoup de bruit pour rien ? 

AVRIL 2011 : Pour une baisse du prix de l’eau au Grand Nancy 

JANVIER 2011 : Le nécessaire aménagement concerté et équilibré des Plaines Rive Droite

OCTOBRE 2010 : Projets urbains et paysagers : difficile de savoir ce qui se trame…

JUILLET 2010 : L’illusion durable 

AVRIL 2010 : Un tramway nommé délire 

JANVIER 2010 : Euro 2016 : l’espoir d’une agglomération multipolaire

OCTOBRE 2009 : Coeur du Grand Nancy 

JUILLET 2009 : Pour une agglomération réellement vivante et accueillante au bénéfice de tous ?

AVRIL 2009 : Assez de mots,… à l’action !                     

JANVIER 2009 : Quel avenir pour le tram ?     

OCTOBRE 2008 : On nous cache tout, on nous dit rien     

JUILLET 2008Une nouvelle gouvernance qui méprise la démocratie

 

  Faire le Grand Nancy avec vous   pdf

Propositions des listes de gauche aux élections municipales de mars 2008

Compétences

Communes

  •  Fonctionnement (hors salaires enseignants) et équipement des écoles maternelles et primaires
  •  Equipements sportifs et culturels
  •  Services de proximité (crèche, halte-garderie, restaurant scolaire)
  •  Prévention et sécurité

Grand Nancy

  • Politique de la ville et habitat
  • Urbanisme et voirie
  • Déplacements et transports
  • Développement économique
  • Grands équipements sportifs, culturels et de loisirs (dont musées, piscines)
  • Services urbains (traitement des déchets, gestion de l’eau)


Un commentaire

  1. Jean-Paul S. dit :

    « Le serpent n’est pas mort, il est juste endormi : tuons-le dans l’oeuf ! »

    La V.L.I. est un projet poussiéreux qui semble ressortir des cartons… Mais ne nous trompons pas, le sujet est toujours d’actualité contrairement aux apparences trompeuses. Le serpent n’est pas mort, il est juste endormi.

    A la lecture des tracts diffusés par les trois listes candidates aux prochaines élections municipales et au vu de leurs déclarations publiques (programmes, tracts, blog), il semblerait que le très délicat et épineux projet de V.L.I., soit unanimement rejeté et combattu. Peut-on alors se satisfaire de voir s’élever nos trois candidats comme un seul homme contre ce calamiteux projet ? Je ne le crois pas. La réalité est toute autre car chacun sait que la V.L.I. n’est pas de la compétence de notre commune mais bien de la C.U.G.N. Mme Assfeld-Lemaire et M. Sartelet savent pertinemment que les décisions seront prises à ce niveau et que leur champ d’action propre est limité. Leur jeu sur l’échiquier de ces élections municipales est donc de banaliser un « NON à la V.L.I. ». Mais que peut-on espérer réellement d’eux sinon la poursuite de l’inaction de ses 30 dernières années et donc la persistance d’une menace toujours pressante d’une décision-couperet de la C.U.G.N. favorable à la V.L.I. ?

    M. Sartelet prétend avoir voté en séance du conseil municipal une résolution prise qui dit que « cette voie ne se fera pas sans qu’on ait pris l’avis par référendum de tous les Heillecourtois ». C’est tromper les Heillecourtois que de leur faire croire qu’une décision au sujet de la V.L.I. sera prise avec leur consentement car quelle est la légitimité, la valeur et le poids d’un tel référendum auprès de la souveraine C.U.G.N.?

    Malgré leurs apparentes bonnes intentions, pourra-t-on réellement compter sur M. Sartelet ou Mme Assfeld-Lemaire pour s’opposer au sein de la C.U.G.N. à ce projet ? Quelle sera la place laissée à M. Sartelet ou Mme Assfeld-Lemaire (ou à leurs 2 conseillers municipaux désignés) dans une équipe de conseillers communautaires favorables à la V.L.I. présidée par M. Rossinot ? Quel sera le véritable poids politique de M. Sartelet face à une C.U.G.N. administrée archi-majoritairement par sa famille politique de droite ? Et quelle confiance pourra-t-on réellement accorder à Mme Assfeld-Lemaire qui convoite secrètement mais ardemment un siège de vice-présidente à la C.U.G.N. et à sa liste «apolitique» molle constituée du tout-venant pour faire bloc contre le projet de V.L.I. ? N’y aura-t-il pas à cette occasion des divergences au sein de sa liste ?

    Je suis par ailleurs a priori d’accord avec le diagnostic fait par l’association Heillecourt Cadre de Vie (cf. Bulletin d’information n°4 du 1er février 2008). Il est cependant inconcevable de demander à une association de se positionner politiquement. H.C.V. devra pourtant afficher clairement ses intentions et apporter tout son soutien au prochain maire et à son équipe quelle que soit sa couleur politique tout en poursuivant ses activités de veille et de résistance concernant la V.L.I..

    L’enjeu est de taille et suffisamment important pour qu’on ne se risque pas. Les habitants de Heillecourt auront donc à faire un choix avisé lors de ces élections municipales et ont besoin pour cela de positionnements clairs de la part de tous les candidats à ces élections.
    Il faudra des forces, de la mobilisation et du poids politique dans l’opposition pour faire barrage à ce projet au sein de la C.U.G.N.
    J’attends d’Energie Nouvelle un sursaut ou tout du moins qu’elle ne se laisse pas hypnotiser et qu’elle ne sombre pas dans une léthargie qui sied bien à Mme Assfeld-Lemaire et à M. Sartelet.
    C’est aujourd?hui que doit s’organiser une véritable résistance politique de terrain à ce projet. Lorsque les premiers bulldozers auront occupé le territoire, il sera hélas déjà trop tard.

    (N.B. : Je suis simple citoyen heillecourtois, n’appartenant à aucune des 3 listes candidates, ce qui me permet de m’exprimer en toute indépendance et en toute liberté, mes propos n’engageant que moi.)

Répondre

Bien Vivre ensemble l'aveni... |
COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008 |
Le Cabinda Libre (CGSNE) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michel TAMAYA 2008 Le BLOG
| servir connaux
| Saint-Avold pour vous