Cadre de vie

Les grandes manoeuvres continuent…      Août 2013

Cadre de vie article220820131

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Coup d’arrêt (provisoire ?) à l’urbanisation commerciale      Décembre 2011

La Commission nationale d’aménagement commercial a annulé l’autorisation de création de 7 700 m2 de surfaces commerciales au 6-8 avenue des Erables à Houdemont, accordée en juin dernier par la Commission départementale. Les « considérants » de la décision de la Commission nationale rejoignent largement les arguments développés dans le mémoire de notre recours et lors de l’audition du 26 octobre

Cela fait maintenant plus de deux années que nous déployons tous les efforts pour faire prendre réellement en compte les problèmes de gestion de la circulation dans la zone d’activités Nancy Porte Sud en général, et de Frocourt en particulier. Nous avions vivement mis en garde le Maire de Heillecourt et la Communauté urbaine du Grand Nancy, dès 2010, sur les risques de transformation de l’avenue des Erables en artère commerciale, suite à leur décision de réaliser la « desserte de Frocourt ».

La Commission nationale vient donc de mettre un coup d’arrêt au développement anarchique des surfaces commerciales dans la zone Nancy Porte Sud, sans considération des conséquences en matière de circulation et de l’impact sur le cadre de vie des habitants. Elle sanctionne aussi les décideurs locaux qui se contentaient jusque là de constater les problèmes actuels de circulation dans cette zone et laissaient prospérer des projets d’implantations commerciales en renvoyant à des « solutions » illusoires, telle la prochaine réalisation de la « descente de Frocourt » débouchant sur l’avenue des Erables. 

Pour autant, nous continuons de soutenir que rien n’est vraiment réglé en matière de circulation dans cette zone, loin s’en faut. L’association des entreprises installées sur la zone Nancy Porte Sud et le Grand Nancy poursuivent leurs campagnes d’intox du public (cf. la publication distribuée dans la zone commerciale pendant le mois de décembre). Pour notre part, à défaut d’être associés aux décisions prises dans le cadre d’une véritable politique de développement durable qui ne sacrifie pas la qualité de vie des habitants sur l’autel des intérêts économiques et financiers, nous restons en veille et n’hésiterons pas à utiliser toutes les voies de recours disponibles lorsque cela sera nécessaire. L’expérience est maintenant acquise… A bon entendeur salut !

er28102011

 

Urbanisation commerciale avenue des Erables : c’était prévisible !      Juin 2011

Pendant que le Grand Nancy tergiverse pour trouver une solution sur un schéma de circulation impossible dans la zone Nancy Porte Sud, et plus particulièrement avenue des Erables avec le « branchement » de la desserte de Frocourt, les projets d’urbanisation commerciale prospèrent. Alors que l’urbanisation commerciale dans la zone de Frocourt est en principe stoppée, c’est l’avenue des Erables qui présente maintenant un intérêt particulier…

On peut se réjouir que le Maire de Heillecourt comprenne aujourd’hui les raisons de notre ferme opposition de toujours à la réalisation de la descente de Frocourt. Cette voie de communication entre la zone de Frocourt et l’avenue des Erables à Heillecourt ouvre évidemment des perspectives pour l’installation de nouvelles surfaces commerciales. Avec en « prime » une circulation accrue qui, faute d’accès suffisamment calibrés en période de pointe, se reportera vers la commune de Heillecourt et ses quartiers d’habitations.     

er22062011article.jpg

 

Frocourt : des avancées et des choix en débat                       Lettre d’information Mai 2011

nouvelleimage.bmpA la même époque l’an dernier, le Grand Nancy et le Maire voulaient nous faire croire que l’abandon de la VLI allait régler définitivement la question de la préservation du cadre et de la qualité de vie des Heillecourtois. Depuis, la mobilisation contre l’urbanisation commerciale galopante et la voie de désengorgement envisagée de la zone de Frocourt a eu, en partie, gain de cause sur cet angélisme et un certain mépris des habitants.

Plusieurs principes défendus, avec le collectif « Non à la descente de Frocourt », lors de notre rencontre avec le Président du Grand Nancy (cf. notre publication n°6 de septembre 2010) ont été retenus : réalisation (prévue depuis 2002) d’une bretelle d’autoroute en sortie de zone en direction de Nancy, arrêt de l’urbanisation commerciale, préservation élargie d’espaces naturels à proximité des quartiers résidentiels. Autant d’avancées qui n’étaient pas acquises en mai 2010.    

A ce jour, le tracé de la desserte de Frocourt semble encore en débat. Récemment, nous avons soutenu avec fermeté, auprès de représentants de l’Agence d’urbanisme du Grand Nancy, l’idée d’un schéma alternatif d’aménagement de la zone, restant à urbaniser en immeubles de bureaux. Ce schéma permettrait de réaliser une desserte débouchant juste derrière le Centre commercial en haut de l’avenue des Erables à Houdemont. Ainsi, sans remettre en cause le développement économique de cette zone, les riverains du quartier Bretagne seraient préservés des nuisances de la descente de Frocourt, telle qu’envisagée jusqu’à présent. De plus, son débouché en haut de l’avenue des Erables n’encouragerait pas les automobilistes de transit à « redescendre » vers Heillecourt pour trouver un « raccourci ».

Notre responsabilité d’élus nous conduit à comprendre les enjeux et à évaluer les conséquences des décisions prises. Le refus d’un marchandage – descente de Frocourt contre VLI – et la volonté de préserver réellement le cadre de vie des habitants contre les faux-semblants du « développement durable » à la mode au Grand Nancy ont déjà produit des résultats. Même si notre « pouvoir » réside surtout dans l’influence et un rapport de force établi, grâce à de nombreux Heillecourtois, avec les décideurs élus au Grand Nancy, nous ne laissons pas retomber notre vigilance. Cette vigilance s’exerce aussi sur d’autres secteurs concernés par des aménagements programmés (Vigne des Sables et Les Mûriers).

En soutenant avec force une solution alternative, nous pensons que la « descente de Frocourt » peut encore être évitée. Que chacun assume ses responsabilités dans les instances du Grand Nancy !

 

Frocourt : des décisions qui en cachent d’autres               Libre expression Bulletin municipal Novembre 2010

Comme prévu, plusieurs décisions de principe concernant notre commune viennent d’être prises au Grand Nancy par la majorité UMP de M. Rossinot.

Si l’abandon de la VLI est une décision logique, les Heillecourtois n’acceptent pas la réalisation de la descente de Frocourt pour désengorger la zone commerciale développée en dépit du bon sens. Ils savent que cette nouvelle route permettra à de nombreux automobilistes d’échapper aux embouteillages en traversant notre commune.

Et ces décisions en cachent d’autres… Comme par exemple l’extension de la zone d’activités Ouest, liée au prolongement de la descente de Frocourt vers l’allée des Marronniers, en limite du quartier des Mûriers.

Lors du prochain débat sur le plan local d’urbanisme (PLU), nous resterons fermement opposés à ces projets en contradiction avec les principes du Grenelle de l’environnement.

Et parce que d’autres solutions sont possibles, nous remettrons en cause ces modalités d’aménagement si les Heillecourtois le décident le moment venu.

 

Communiqué sur le « schéma de cohérence Sud-Est » et la réalisation de la « descente de Frocourt »                                                                                                Septembre 2010

pressefrocourt.jpg« Noyée dans une délibération très générale présentant la politique des déplacements au Sud-Est de l’agglomération, traduction  des « grands principes du schéma de cohérence intercommunal », et les « modalités de gouvernance » renvoyant à plus tard la validation de caractère opérationnel de ce schéma, le Grand Nancy confirme sa décision de réaliser la desserte de la zone commerciale de Frocourt déversant la circulation sur Heillecourt. 

La majorité communautaire a rejeté l’amendement présenté par le groupe de la Gauche du Grand Nancy demandant la réalisation de la bretelle d’autoroute en sortie de zone en direction de Nancy, déjà votée et financée depuis 2002, préalablement à la réalisation de la « descente de Frocourt ». 

Le Grand Nancy continue ainsi à faire payer aux habitants, et cette fois plus particulièrement aux Heillecourtois, le prix d’une gestion approximative de sa politique d’urbanisme. Après son imprévoyance dans la gestion passée de l’urbanisation de la zone commerciale, la majorité communautaire impose une décision consistant à déverser la circulation induite par la zone de Frocourt sur une voirie (RD570) saturée en période de pointe, qui générera inévitablement un report de circulation vers le centre de la commune de Heillecourt. 

Une réunion publique de plus de 400 personnes le 3 juin dernier à Heillecourt au cours de laquelle de nombreux participants sont restés sceptiques face aux explications du Président du Grand Nancy ; 

Une pétition de 1 150 Heillecourtois refusant le principe d’une voie de désengorgement de la zone commerciale vers le centre de la commune, remise au Président du Grand Nancy en juillet ; 

Des propositions alternatives présentées par le groupe de la gauche de Heillecourt refusant la logique d’urbanisation commerciale rampante et de diffusion de la circulation dans les quartiers résidentiels. 

Rien n’y aura fait. 

Le Président du Grand Nancy peut bien vanter sa politique de « développement durable », non seulement il porte la lourde responsabilité de la gestion calamiteuse du développement de la zone commerciale de Frocourt depuis 10 ans, plus encore la décision prise par sa majorité communautaire est empreinte du sceau du mépris des Heillecourtois qui subiront les conséquences de ces choix. »

 

Frocourt, ils l’ont fait                     25 septembre 2010

Comme nous nous y étions engagés il y a un an, nous avons mis en oeuvre tous les moyens à notre disposition pour combattre la décision prise hier soir par la majorité de la Communauté urbaine du Grand Nancy de réaliser la descente de Frocourt. Le maire de Heillecourt n’a lui pas hésité à voter, avec l’ensemble de la majorité communautaire, contre l’amendement présenté par le groupe de la Gauche du Grand Nancy, demandant la réalisation préalable de la bretelle d’autoroute prévue depuis 2002, puis l’évaluation de son impact sur la circulation dans la zone de Frocourt avant toute décision de réalisation de la descente de Frocourt.

Ainsi, hier soir, fidèle à son mode de “gouvernance”, le Président du Grand Nancy a opportunément présenté en séance une lettre du Préfet, datée du 17 septembre 2010, conditionnant l’étude rapide d’un “nouveau dossier” de bretelle d’autoroute à la réalisation de la desserte de Frocourt. Drôle de ”coïncidence”, alors qu’en 2004, le Ministère de l’Equipement approuvait la réalisation de la bretelle d’autoroute sous condition “d’engager parallèlement la construction de l’épine dorsale” (voirie parallèle à l’autoroute allant de Fléville à la zone de Frocourt). La ficelle est grosse mais nos représentants à la Communauté urbaine tellement “moutons” qu’il suffit que le “berger” les siffle pour qu’ils accourent.

Hervé Féron, député et conseiller communautaire, qui a porté sur ce dossier, hier soir au Conseil de communauté, la défense des Heillecourtois malgré leur Maire, a dénoncé la gestion de ce dossier de la zone de Frocourt depuis 2002. Il s’est interrogé sur les autorisations d’implantations accordées par le Grand Nancy depuis 2003 sans réalisation des voiries prévues, notamment la bretelle d’autoroute votée en 2002 et dont le financement ne coûte pas un sou à la Communauté urbaine. Après avoir rappelé la contestation des Heillecourtois sur le schéma d’aménagement prévoyant la desserte de Frocourt, Hervé Féron a questionné M. Rossinot : “Les Heillecourtois doivent-ils subir les aberrations des modalités d’aménagement de la zone commerciale de Frocourt avec cette desserte qui ne leur rapporte rien, si ce n’est des nuisances probables ?”. En guise de réponse, le Président du Grand Nancy et sa majorité ont opposé une fin de non-recevoir, convaincus de leur bon droit contre le bon sens.

 frocourttoujours.jpg

 

Lettre à M. Rossinot, Président du Grand Nancy  Lettre d’information Septembre 2010 

en1.bmp lettreen621.bmp

 

Le « combat » contre un schéma de circulation illusoire      Est Républicain Juillet 2010  

frocourter26072010.jpg

 

Réunion publique du 3 juin 2010 à Heillecourt  

Devant plus de 400 participants, le Président du Grand Nancy a présenté sa politique de « développement durable » pour le secteur Sud -Est de l’agglomération. De nombreuses interventions ont porté sur les conséquences de l’urbanisation commerciale de la zone de Focourt et le projet de desserte raccordée à l’avenue des Erables à Heillecourt.

Hervé WILLER, au nom du groupe municipal Energie nouvelle, a fait la dernière intervention de la soirée.

 » Monsieur le Président, 

Je précise que je m’exprime au nom du groupe municipal de la gauche. 

Avec la présentation qui vient de nous être faite, nous sommes projetés dans un horizon de moyen et long terme avec des perspectives somme toute assez agréables à entendre. 

Tout d’abord, nous comprenons que grâce à la révision de certains schémas d’urbanisation dans des communes voisines de la nôtre (notamment Laneuveville), nous échappons au projet de VLI qui ne correspondait plus, il faut bien le dire, à l’air du temps. Nous nous réjouissons donc que l’espace réservé de longue date pour ce projet soit rendu disponible pour un aménagement d’espaces naturels et de loisirs. Je suis convaincu que chacun présent ici y veillera. 

Nous entendons aussi les projets d’urbanisation et de mobilité, et principalement pour notre commune la réalisation envisagée d’une halte-gare sur la friche SNCF qui répondrait à un objectif d’alternative pertinente au tout-voiture. Le conseil général, le conseil régional et la SNCF sont évidemment concernés par ce projet et nous ne pouvons que soutenir sa réalisation. 

Ces perspectives à moyen et long terme font probablement l’objet d’un consensus quant à leur principe. 

En même temps, nous comprenons aussi, cette fois à court terme, qu’une voie de désengorgement de la zone commerciale de Frocourt aboutira sur l’avenue des Erables à Heillecourt. Comme vous le savez probablement, cette perspective nous inquiète. Non seulement elle nous inquiète mais elle nous révolte. 

Pourquoi ? Cette zone commerciale a été développée au fil des années sous le contrôle du Grand Nancy sans que l’on semble se préoccuper des conséquences en termes de flux de circulation. Du coup, les infrastructures routières actuelles ne sont absolument pas adaptées à certaines périodes de pointe. 

Et quelle solution trouve t-on ? Réaliser une desserte qui aboutit indirectement sur une voie déjà saturée (route de Mirecourt) ou vers le centre d’Heillecourt pour les automobilistes qui voudront éviter les embouteillages. Cette solution que nous qualifions de rafistolage n’est pas à la hauteur des problèmes actuels et encore moins futurs lorsque de nouvelles enseignes vont ouvrir et que d’autres seront autorisées. A aucun moment, malgré nos demandes au sein du conseil municipal, des études d’impact n’ont été fournies. 

On vous entend dire que « tout sera fait pour ramener les véhicules » vers Décathlon ou Thiriet mais tout le monde sait bien que les automobilistes se feront avoir une fois, sans doute pas deux. La deuxième et les suivantes, ils reviendront vers Heillecourt pour passer par la Grande rue et différents quartiers de la commune. 

Nous savons bien entendu que vous n’ignorez pas les risques de cette solution pour les Heillecourtois. Nous savons aussi qu’une bretelle d’autoroute était initialement envisagée pour desservir la zone commerciale mais qu’elle n’a pas été réalisée. Pour nous, cette bretelle d’autoroute est absolument indispensable pour garantir à long terme la quiétude des Heillecourtois. Même si la décision dépend de l’Etat, nous ne comprenons pas pourquoi sa réalisation ne constitue pas, pour vous et le Maire d’Heillecourt, un préalable à tout autre aménagement, et notamment celui de la descente de Frocourt. 

Monsieur le Président, nous considérons, sans doute comme vous, que la préoccupation de développement durable exige d’anticiper les conséquences pour demain des décisions qui sont prises aujourd’hui. Pour les Heillecourtois, nous ne voulons tout simplement pas que l’imprévoyance dans la gestion passée de l’urbanisation de la zone commerciale produise un second effet avec l’inconséquence de la décision de l’ouverture d’une desserte qui ramènera une circulation supplémentaire au cœur de la commune. Notre responsabilité est d’anticiper et non pas de réparer constamment les erreurs du passé. Le problème est que vous nous annoncez aujourd’hui de manière certaine la réalisation de la descente de Frocourt mais aucune garantie sur la réalisation d’une bretelle d’autoroute, ni sur les conséquences en matière de circulation dans notre commune. 

Nous ne pouvons donc pas nous satisfaire de l’aménagement et surtout du plan de circulation qui nous est présenté. Nous demandons des solutions réalistes et pérennes aux problèmes actuels et futurs de circulation dans la zone de Frocourt. C’est pourquoi nous ne pouvons que contester ce qui nous est présenté actuellement et que nous soutenons la pétition lancée par le collectif contre la descente de Frocourt qui recueille les signatures des Heillecourtois dès ce soir et samedi matin à plusieurs endroits de passage de la commune. 

Monsieur le Président, les Heillecourtois espèrent ainsi être mieux entendus par le Grand Nancy. Je vous remercie. »

 

« Descente de Frocourt  » : les Heillecourtois prochaines victimes de la politique incontrôlée d’urbanisme commercial de la communauté urbaine du Grand Nancy ? Lettre d’information Octobre 2009

photopub.jpg

 

Circulation : un fait accompli inacceptable                 Libre expression Bulletin municipal Mars 2009

 

Au-delà des effets d’annonce et d’un « satisfecit » sur de nouvelles études, le moment est bien venu d’affronter la réalité du problème de la circulation qui s’aggrave dans plusieurs rues de notre commune.

Insidieusement, le développement de la ZAC de Frocourt conduira à l’ouverture d’une voie de dégagement (« épine dorsale ») qui déversera bientôt son trafic sur l’avenue des Erables et ailleurs… Pourtant, épris d’un nouvel angélisme écologique, le Maire nous fait croire qu’il veut braver la politique du fait accompli engagée par le Grand Nancy depuis plusieurs années.

Or le développement d’une ville et de son activité économique est compatible avec la préservation du bien-être de ses habitants et le respect de l’environnement. C’est le sens même du développement durable.

Assez d’hypocrisie, il serait temps de répondre avec une réelle volonté politique à cet enjeu du développement durable auquel aspirent aussi les Heillecourtois qui subissent les nuisances continues de la circulation.

 



Répondre

Bien Vivre ensemble l'aveni... |
COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008 |
Le Cabinda Libre (CGSNE) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michel TAMAYA 2008 Le BLOG
| servir connaux
| Saint-Avold pour vous