Hervé Willer candidat

Ce samedi, Hervé Willer a officiellement présenté la liste et le projet Heillecourt un avenir partagé pour l’élection municipale du 23 mars prochain.

En introduction, il a tenu à rappeler le chemin parcouru depuis 2008 :

« Pour les plus observateurs, nous avons préparé ce moment depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

Je tiens donc tout d’abord à remercier toutes celles et tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, au cours des 6 dernières années, en commençant par une présence sur la liste Energie nouvelle pour Heillecourt en 2008, ont apporté leur pierre à l’édifice.

Cet édifice est aujourd’hui constitué par une nouvelle équipe et un projet, et cela s’est forgé dans le temps. Ce temps est garant de la cohérence, de la profondeur de réflexion et par conséquent de la qualité de la démarche. »

Site internet

bandeauLA

 



Conseil municipal du 21 janvier

Ce dernier conseil municipal de la mandature 2008-2014 avait pour principal objet l’adoption du budget primitif 2014 et des modalités de mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2014.

Après la présentation par le Maire d’un budget 2014 « de transition », Hervé Willer a notamment souligné le manque de 600 000 € en recettes attendues en 2013 puisque la vente des quatre anciens logements de fonction des enseignants ne s’est pas réalisée. Il a conclu par « Il n’y a donc pas de surprise dans ce budget 2014 qu’il faudra cependant rectifier au mois d’avril avec la reprise des résultats 2013 qui seront à l’évidence moins favorables que les prévisions ». Les subventions 2014 aux associations ont été votées à l’unanimité.

Les modalités de mise en oeuvre des nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2014 a été présentée : 9 demi-journées de classe avec le mercredi matin, 8h30 – 11h45 et 14h – 16h pour le temps scolaire suivi d’activités périscolaires jusque 17h ou d’une garderie juste 18h30. Hervé Willer a rappelé les « réserves » déjà exprimées lors du conseil municipal du 26 novembre sur les modalités de la concertation avec les différentes parties prenantes, et principalement avec les parents d’élèves. Il a ensuite signalé la singularité du choix des horaires à Heillecourt par rapport aux autres communes avec une pause méridienne rallongée à 2 heures 1/4 et une fin du temps scolaire à 16 heures. Confirmant le « désaccord avec le cadre présenté qui place beaucoup de parents devant le fait accompli, sans respecter l’esprit de l’aménagement des rythmes scolaires initialement pensé pour le bien-être éducatif des enfants », les élus Energie nouvelle ont voté contre cette délibération.

En fin de conseil, Hervé Willer a dressé un bilan du mandat arrivé à son terme. « De bonnes choses ont été réalisées, et je ne citerai que la plus emblématique avec l’abandon du projet de VLI qui faisait consensus. …/… Pour autant, des sujets majeurs pour l’avenir de notre commune restent en suspens et souffrent d’un problème de méthode qui a émaillé ces six années. Manque de vision et d’anticipation, opacité sur la gestion de certains dossiers avec le Grand Nancy, programmation aléatoire des investissements et concertation défaillante. Si bien que certains conseillers municipaux pouvaient parfois s’interroger sur le sens de leur mandat. » Il a terminé par un hommage aux conseillers qui honoraient leur dernière séance de conseil municipal et en formant le « voeu d’un débat électoral à venir digne et à la hauteur de ce que les Heillecourtois sont en droit d’attendre de la part d’élus responsables ».   Lire l’intervention



Meilleurs voeux pour 2014

Hervé WILLER et son équipe

vous adressent tous leurs voeux de santé et de bonheur partagé pour cette nouvelle année.

Carte2014_610



Conseil municipal du 26 novembre

Le débat d’orientation budgétaire 2014 était le point principal de l’ordre du jour.

Après une attaque en règle de la politique gouvernementale, le Maire a semblé redouter les efforts de gestion demandés aux collectivités locales. Il a dépeint un monde plein d’incertitudes avec la baisse des dotations et subventions, et de « bruits » sur la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires.

« Chaque année, vous nous jouez la petite musique de la « pression fiscale mesurée » et de « l’endettement modéré ». Comme chaque année, nous nous sentons obligés de vous rappeler que Heillecourt n’est pas une principauté et que nous dépendons fortement du Grand Nancy » a répondu Hervé Willer, avant de citer l’augmentation de 25% de la taxe d’habitation et la progression de l’endettement de 30% depuis 2008 (2 350 € par habitant). « Il va falloir serrer les boulons budgétaires et tailler dans les doublons, pour ce qui nous concerne, entre les communes et le Grand Nancy. Le mode de gouvernance du Grand Nancy n’a, semble t-il, pas permis jusqu’à présent de tirer toutes les conclusions en matière d’économies d’échelle liées aux transferts de compétences depuis bientôt 15 ans ».

La méthode de concertation préalable à la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires a été vertement critiquée. Hervé Willer a dénoncé le « mauvais compromis concernant les horaires de classe (arrêtés début novembre) qui ne satisfont qu’à la préoccupation de la durée de la pause méridienne pour mieux gérer la cantine ». Après avoir indiqué « en réalité, et c’est bien notre inquiétude partagée avec celle des parents, vous ne savez pas où vous allez, ni comment faire », il a préconisé une concertation au sein des conseils d’école, comme le suggère la circulaire du ministère de l’Education nationale, avant de conclure « un esprit d’ouverture et un peu d’audace ne font parfois pas de mal ». 

    Lire l’intervention

L’organisation de la classe de neige, le renouvellement de la convention du réseau des assistantes maternelles (RAM) et la reconduction du contrat Enfance Jeunesse CAF ont été adoptés à l’unanimité.  



Chronique d’un maire-candidat mécontent

Dans un article intitulé « un maire mécontent » paru dans la rubrique Politique de l’Est Républicain le samedi 26 octobre, M. Sartelet se plaint d’une mauvaise « note » attribuée par un organisme de défense des contribuables sur le thème « votre Maire est-il dépensier ? ».

En effet, selon cette analyse, la gestion financière du Maire est évaluée à 8/20. On peut donc comprendre à la fois son étonnement et surtout sa déception alors qu’il n’hésitait pas, il y a six mois, à se vanter publiquement d’être un bon gestionnaire du fait de la note de 20/20 attribuée par le même organisme.

En réalité, les critères retenus par cet organisme sont partiels et ne peuvent avoir la prétention d’apprécier la gestion de la commune. Ainsi, la note de 20/20 attribuée il y a six mois était tout aussi fantaisiste que celle de 8/20 aujourd’hui.

De plus, le rôle d’une municipalité est d’assurer le bien-être des habitants en conduisant des politiques au service de l’intérêt général. Chacun sait que les investissements réalisés et les services apportés sont financés par les dotations de l’Etat et les impôts payés par les contribuables locaux. Les missions et les objectifs d’une commune ne peuvent donc pas être assimilés à ceux d’une entreprise même si certains principes de gestion sont identiques.

S’agissant de la gestion de notre commune et de certains investissements, les faits sont établis. Les élus Energie nouvelle ont souvent eu l’occasion, depuis 5 ans, de dénoncer la gestion improvisée et les dérapages financiers qui ont émaillé le mandat en cours.  Voir le dossier Finances

Et inutile de se retrancher derrière une prétendue « période de réserve électorale », le maire-candidat n’échappera pas, de ce point de vue, à son bilan.



 

Bien Vivre ensemble l'aveni... |
COMMUNAL HAOUR FEYZIN 2008 |
Le Cabinda Libre (CGSNE) |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Michel TAMAYA 2008 Le BLOG
| servir connaux
| Saint-Avold pour vous